Mini lifting abdominal

Points-clés :
  • Intervention légère, indolore, avec des suites simples
  • Correction d'une cicatrice de césarienne
  • Cicatrice cachée dans les sous-vêtements

Description et objectifs

En cas de relâchement modéré de la peau du ventre il peut être possible de réaliser un mini-lifting abdominal, sous sédation légère ou anesthésie locale. Cette technique peut également être indiquée pour améliorer une cicatrice de césarienne préexistante.

Cette intervention permet une remise en tension de la peau sous ombilicale, par la réalisation d’une cicatrice dissimulée dans les sous-vêtements. Elle peut être complétée d’une lipoaspiration douce, à la canule, du ventre ou des flancs (poignées d’amour).

Il s'agit d'une technique moins invasive que l’abdominoplastie classique qui s’adresse à des cas bien sélectionnés. Le Docteur Mertens pourra déterminer au cours d'une consultation si l’indication de cette technique est adaptée à votre situation.

Principes et déroulement

La première consultation préopératoire permet d’évaluer l’indication et de planifier les différents gestes à combiner. Une information complète est aussi délivrée sur la chirurgie et le suivi postopératoire.

Cette intervention peut se dérouler sous anesthésie locale ou sous sédation légère, en hospitalisation ambulatoire.

La cicatrice est placée dans les sous-vêtements, sa longueur est réduite au minimum.

Une lipoaspiration peut être réalisée de façon douce et peu traumatique.

Suites et résultat

Les suites sont peu douloureuses. Des pansements sont nécessaires durant 15 jours. Une gaine de contention permet d’accélérer la récupération. Le résultat final s’apprécie à partir de trois mois.

Cette technique permet une amélioration significative de l'aspect du ventre au prix d'une intervention légère. En cas de cicatrice de césarienne préexistante de mauvaise qualité, le bénéfice fonctionnel est important.

Tarif

En cas de cicatrice de césarienne « vicieuse » une prise en charge partielle de la sécurité sociale est envisageable. Un devis est alors remis et à transmettre à la mutuelle.

Pour les cas non pris en charge, le coût total se situe entre 2200 et 3500 €.