La rhinoseptoplastie fonctionnelle

Points-clés :
  • Intervention légère, indolore et suites simples
  • Corrige l'obstruction nasale et améliore la capacité à respirer
  • Peut être combinées avec un geste esthétique

Description et objectifs

La rhinoseptoplastie fonctionnelle permet d'améliorer la fonction respiratoire nasale.

L’obstruction nasale est une gêne fonctionnelle fréquente et handicapante, en particulier lors de la pratique d'activités sportives.

Celle-ci peut être consécutive à :

  • une déviation de la cloison nasale
  • une hypertrophie des cornets
  • une obstruction par le pied de cloison
  • des séquelles de fractures des os du nez
  • une valve interne ou externe

La correction fonctionnelle du nez peut-être combinée à une prise en charge esthétique.

Principes et déroulement

Une consultation permet d’explorer et d’identifier la cause de l’obstruction nasale. Un bilan fonctionnel est éventuellement réalisé, ainsi qu'une imagerie (scanner), pour explorer les fosses nasales.

Selon l’indication, différents types de gestes peuvent être indiqués :

  • Septoplastie : redressement de la cloison nasale en cas d’épaississement ou de déviation
  • Ostéotomie des os du nez : permet de corriger une déviation ou des séquelles de fractures des os du nez
  • Reconstruction de la valve interne : mise en place de greffes de cartilage (spreder-graft)
  • Turbinectomie : diminution des cornets

Il s’agit d’une chirurgie peu invasive réalisée sous anesthésie générale.

La durée opératoire est de 45 minutes à 2 heures selon les gestes associés.

L’hospitalisation ambulatoire est la règle.

Les mèches sont habituellement retirées avant le départ.

Dans les cas les plus conséquents, une attelle peut-être mise en place dans les fosses nasales.

En cas de rhinoplastie esthétique associée, une attelle de conformation est mise en place.

Suites et résultats

Les suites sont légères et indolores. Des soins locaux à domicile sont réalisés par la patiente.

Il n'y a aucun fil à retirer. La récupération est rapide, autorisant la reprise des activités professionnelles après une semaine, et après trois semaines pour les activités sportives.

L’amélioration de la fonction respiratoire est progressive, plusieurs mois sont parfois nécessaires pour un résultat optimal. L'amélioration du confort respiratoire est habituellement spectaculaire.

Tarifs et prise en charge

Lorsque il existe un problème fonctionnel, une prise en charge est demandée auprès de la sécurité sociale.

Le patient doit être muni d’un courrier de son médecin traitant et de ses éventuels examens d'imageries pour la prise en charge de la consultation.

Dans ce cas, un devis est remis et à transmettre à la mutuelle (complément d’honoraires à partir de 1 200 €).