Rhinoplastie Primaire

Points-clés :
  • Intervention légère, indolore et suites simples
  • Technique sur-mesure et préservation des structures
  • Bénéfices spectaculaire et naturels sur l'harmonie du visage

Description et objectifs

La rhinoplastie primaire esthétique permet d’embellir le nez pour l’intégrer harmonieusement au sein du visage.

Elle consiste à travailler sur l’architecture osseuse et cartilagineuse d'un nez, n'ayant jamais subi de chirurgie, pour en modifier son aspect. Les techniques modernes de rhinoplastie impliquent la préservation des structures pour un résultat plus naturel et durable. Il s’agit d’une chirurgie peu invasive « sans cicatrice ».

Les indications sont diverses et peuvent concerner l'ensemble des structures (osseuses, cartilagineuses, cutanées).

Les principales indications de la rhinoplastie primaire sont :

  • Nez bossu : bosse ostéo-cartilagineuse aspect de dos du nez irrégulier
  • Pointe du nez : large, globuleuse, ronde, bifide…
  • Nez crochu : pointe du nez tombante
  • Nez proéminent : trop large, trop long, disproportionné
  • Nez tordu : déviation osseuse, cartilagineuses ou complète

Principes et déroulement

Deux consultations préopératoires sont nécessaires. Un examen précis de l’esthétique et des caractéristiques du nez et du visage dans sa globalité permet de planifier les gestes à effectuer. Une évaluation de la fonction respiratoire du nez est également effectuée.

Les photographies préopératoires permettent de réaliser une simulation (morphing). Cette procédure permet aux chirurgiens de s’accorder avec la patiente concernant les objectifs et les résultats.

Une information complète est donnée sur la procédure et les suites.

Selon la planification préopératoire et l’indication, différents types de gestes peuvent être indiqués concernant le cartilage, les os ou encore la peau :

  • Réduction du dorsum (dos du nez) : ostéotomie, râpage, résection cartilagineuse, push-down… pour correction d’une bosse ostéo-cartilagineuse, d’un nez long ou large
  • Affinement et définition de la pointe : Des gestes de suture, plicature, résection des cartilage de la pointe permet d’obtenir une pointe bien définie
  • Repositionnement de la pointe : pour remonter et améliorer la pointe (columelle), réduction des ailes narinaires (lorsque celles ci sont larges et épaisses)
  • Réduction des ailes du nez : geste cutané de diminution de la largeur des ailes narinaires
  • Greffes cartilagineuses : peuvent être utiles pour améliorer le dos du nez (spreder-graft), affiner la pointe (greffon de pointe) ou contrôler sa position (columellar-strut, SEG)

D’une façon générale le Docteur Mertens privilégie les principes de la rhinoplastie de préservation qui implique dès que possible de conserver les structures pour ne pas déstabiliser l’architecture du nez. Ce principe s’applique au cartilage, aux ligaments, à la peau… Cela permet de limiter les risques de complications, ainsi que de favoriser un résultat naturel. Il s’oppose aux rhinoplasties classiques qui nécessitent la résection agressive des structures conduisant souvent à des résultats artificiels et des nez chirurgicaux très reconnaissables.

L’intervention se déroule sous anesthésie générale en hospitalisation ambulatoire. Lorsque le geste ne concerne que la pointe du nez, une anesthésie locale ou une sédation légère peuvent être envisageables. La douleur est contrôlée par l’injection d’anesthésiques locaux lors de l’intervention.

Les cicatrices sont dissimulées dans les narines, si nécessaire une cicatrice « invisible » millimétrique est placée sous la columelle.

Les mèches sont retirées après l'intervention et avant le retour à domicile.

Suites opératoires et résultats

Les suites sont légères et indolores. Des soins locaux à domicile sont réalisés par les patients.

Une attelle de contention peut est maintenue en place la première semaine.

La consultation à J+7 permet de retirer l’attelle, ainsi que l’ensemble des fils.

La récupération est rapide, une semaine à 15 jours. Les bleus et ecchymoses s’atténuent entre une semaine et 15 jours. La reprise des activités professionnelles est possible après une semaine et des activités sportives après trois semaines.

L’amélioration est immédiate mais le résultat final s’analyse à distance une fois l'œdème totalement résorbé (entre trois mois et un an et demi).

Réalisée par des mains expertes, cette intervention donne pleine satisfaction dans la grande majorité des cas. Il faut garder à l’esprit que la cicatrisation ne peut être contrôlé à 100 %. Il existe un taux d’imperfections d’environ 10 %, pour lesquelles des retouches peuvent être nécessaires. Des injections d’acide hyaluronique permettent si besoin de compléter le geste chirurgical de façon simple et efficace.

Tarifs et prise en charge

Lorsque il existe un problème fonctionnel, une malformation ou déviation du nez, une prise en charge peut-être demandée auprès de la sécurité sociale. La consultation doit être motivée pour une raison médicale et le patient doit être muni d’un courrier de son médecin traitant. Dans ce cas un devis est remis à transmettre à la mutuelle (complément d’honoraires compris entre 1 800 € et 2 500 €).

La rhinoplastie esthétique n’est pas prise en charge, le coût total de l’intervention est compris entre 3 800 € et 4 500 €.